22. Mettre en place un service d’enlèvement des encombrants à la demande.

Elue de référence
Juliette Rouilloux-Sicre

Des cadavres de bouteilles, des déjections canines et des mégots abandonnés sur les trottoirs, des feuilles qui s’entassent dans les caniveaux, des poubelles qui débordent… Lors de notre précédente campagne électorale, nous avions constaté que la propreté de la ville faisait partie des priorités des Vernonnais. Cette tendance s’est confirmée au fil des mois lors de nos permanences ou échanges avec les habitants. Depuis le 1er janvier 2019, ce service, jusqu’alors confié en interne à des agents municipaux, a été externalisé et confié à la société Sepur connue pour ses résultats en la matière.

Elle est depuis chargée du balayage manuel et du vidage des corbeilles, du nettoyage des berges et des toilettes publiques en bord de Seine, du balayage mécanique et du lavage des voies mais aussi du désherbage et du ramassage des feuilles mortes.

Avant ce choix, nous étions partis du constat que non seulement la propreté de la ville laissait à désirer mais aussi qu’il existait un réel épuisement de notre régie propreté. Elle n’était, par conséquence, jamais à effectif constant et au complet. Avec Sepur, si un agent est absent, il est remplacé aussitôt. Et pour un investissement équivalent, nous avons obtenu un service plus performant. Les doléances ont considérablement baissé. Par ailleurs, les agents de la ville précédemment en charge de ces missions se sont vus proposer de nouveaux emplois plus en phase avec leurs aspirations personnelles.

Aujourd’hui, il suffit de déambuler quelques minutes dans Vernon pour constater que la propreté de la ville s’est significativement améliorée.

  • Partager