S’appuyer sur la reconversion des friches militaro-industrielles pour rendre Vernon plus attractive pour les acteurs économiques

Engagement n°66 – Réalisé

 

C’est l’enjeu principal, notamment pour le site du LRBA. Isolée du reste de la ville, cette immense réserve foncière au cœur de la forêt offre une opportunité unique d’attractivité à proximité de Paris. Pourront ainsi être envisagés des projets universitaires, des résidences de loisirs pour un tourisme familial de plus en plus en quête de nature et d’authenticité, sportifs avec un golf public de haut niveau, culturels via une résidence d’artistes.

Il pourra s’insérer dans un projet plus global dédié à l’aventure spatiale tel qu’imaginé par l’association AVAS (muséographie, retransmission des tirs de fusées Ariane, etc.). En aucun cas le site du LRBA ne doit être bradé ou démembré morceau par morceau comme certains élus socialistes ou de l’ancienne municipalité l’ont suggéré. Vendre chaque maison individuelle serait la solution de facilité qui tuera à jamais les chances d’un tel site de rayonner de nouveau. Un tel morcellement serait un désastre pour l’avenir du plateau de l’Espace.

 

Élu en charge de l’engagement : François Ouzilleau

Qu’avons nous fait ?

 

En 2015 et 2016, l’attractivité du Plateau de l’Espace a explosé. Une dizaine d’entreprises sont déjà présentes sur le site, représentant 200 salariés soit 250 emplois directs et indirects créés. Les locaux et salles de réunions sont mis à disposition pour des événements, séminaires, conférences, et depuis le 1er janvier 2017, pour les conseils de Seine Normandie Agglomération.

Le « Campus de l’Espace » qui accueille déjà des pôles d’activités de Safran et SKF va en effet ouvrir une école pilotée par l’Institut des techniques d’ingénieur de l’industrie (ITII) de Normandie. Pour accueillir cette école et ses 250 apprentis-ingénieurs en 2018, d’importants travaux doivent être entrepris pour rénover près de 2000m² de bâtiment.
L’orientation donnée au plateau de l’Espace a déjà permis de créer ou relocaliser à Vernon plus de 200 emplois et affirme le positionnement de Vernon comme une ville capitale pour l’aéronautique, le spatial et d’une façon générale les technologies à haute valeur ajoutée.
Enfin, les programmes Cœur de ville 2020 et Cœur de Seine 2020, permettent non seulement de revitaliser le centre-ville, mais aussi d’asseoir l’image de Vernon comme une ville qui a le potentiel pour attirer de nouveaux habitants comme des touristes, chaque année plus nombreux.


Pour accueillir de nouvelles familles vernonnaises au Plateau de l’Espace, 52 des 133 pavillons sont occupés.