Engagement n°28 — Réalisé

 

Les policiers municipaux adresseront un avertissement à la première incivilité mais sanctionneront plus lourdement en cas de récidive.

Salir, c’est polluer. Faire du bruit, c’est polluer. Faire du tapage, c’est polluer. Et polluer est une infraction. Il faut en finir avec le scandale du dépôt sauvage d’ordures en bords de Seine ou devant la porte de la déchetterie. Il en va de même pour les nuisances sonores excessives. En cas d’infractions répétées, la ville déposera plainte.

 

Élu en charge de l’engagement : François Ouzilleau

Qu’avons-nous fait ?

 

En décembre 2015, le conseil municipal a décidé de sévir. Le maire François Ouzilleau prévient : « Lorsque les coupables d’incivilités seront identifiés, le déplacement et l’intervention occasionnés seront facturés aux responsables. » 70 € pour le déplacement de la brigade d’intervention et 35 € par demi-heure d’intervention : voilà qui devrait faire réfléchir… Également chargée d’assurer la salubrité publique, la police municipale recherche désormais activement les responsables des incivilités. Elle a enregistré en 2017, une trentaine de mains-courantes pour dépôts d’immondices, dont trois pour trouble à la salubrité.

Un Code de la Rue a été édité et est consultable ici.

Lire l’article de Vernon-Direct