Engagement n°67 – Réalisé

 

Parce qu’il n’y a pas de vie économique sans connexion vers l’extérieur, le maire de Vernon et les élus de la CAPE doivent faire pression auprès des décideurs : SNCF, RFF, Conseil Régional, etc.

Trop souvent les associations d’usagers du train (Vernon Train de Vie) se sont retrouvées seules face à la SNCF ou aux élus du conseil régional. Le débat sur la ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) et la prolongation du RER E jusqu’à Mantes s’est déroulé sans aucune position des élus du territoire !

Ce projet aura pourtant des conséquences sans précédent sur les transports ferroviaires depuis Vernon et donc, sur les usagers du train au quotidien et sur la vie économique locale. Générations Vernon a été la seule organisation politique locale à rédiger une contribution (cahier d’acteur) dans le grand débat public sur la LNPN.

 

Élus  en charge de l’engagement : Sébastien Lecornu et François Ouzilleau

Qu’avons-nous fait ?

 

2500, c’est en moyenne le nombre minimum de voyageurs uniques qui fréquentent chaque jour la gare de Vernon-Giverny. Selon les périodes, ce chiffre peut monter jusqu’à 3000 (abonnements et billets occasionnels confondus).
Mener une véritable politique d’influence volontariste en matière de transport ferroviaire, telle est la volonté de l’équipe municipale, et être présent aux côtés des associations d’usagers du train (Vernon Train de Vie) pour faire pression sur les décideurs : SNCF, RFF, le Conseil Régional etc.
François Ouzilleau, conseiller régional, a fait venir Jean-Baptiste Gastinne, Vice-Président de la région Normandie en charge des transports, à Vernon en novembre 2017 pour rencontrer les associations d’usagers. Cela a permis de prendre en compte les aspirations des nombreux navetteurs.

Voir l’article dans Vernon-Direct.fr et dans Paris Normandie
Consulter la page spéciale consacrée à la Gare de Vernon-Giverny pour retrouver tous les courriers envoyés par la Ville à la SNCF.
Voir la page Mobilités de la région Normandie

La Région, sur l’impulsion d’Hervé Morin, a lancé un véritable plan Marshall sur les mobilités. La Région Normandie, Autorité Organisatrice des transports, s’est engagée dans un projet de nouveau schéma régional de transport et d’intermodalité pour une mise en œuvre dès 2020. Avec le transfert à la Région Normandie de l’organisation des transports sur les lignes normandes, la Région a obtenu la prise en charge par l’État du renouvellement complet du matériel ferroviaire (40 rames Omneo Premium  livrées à partir de fin 2019), soit un investissement de 720 millions d’euros, accompagné de travaux de régénération et de modernisation du réseau ainsi qu’une participation à la modernisation et l’adaptation des ateliers de maintenance normands (dont le nouveau Technicentre de Sotteville Les Rouen).