42. Doubler la capacité d’accueil du Campus de l’Espace afin d’en faire une pépite nationale industrielle au service du développement économique.

Elu de référence
Sébastien Lecornu

Campus de l’Espace : Vernon devient une ville étudiante et attire des emplois nouveaux !

Que faire de ces 75 hectares de bureaux et de foncier militaire en pleine forêt ? Comment une ville de 25 000 habitants peut-elle supporter seule la reconversion d’un quartier entier alors que la commune et l’agglo sont déjà engagées dans une même aventure sur le site de l’ancienne caserne Fieschi ? Les premiers mois de notre mandat furent largement consacrés à la définition d’une stratégie financière, urbaine et économique pour la reconversion de l’ancien LRBA.

En 2014, rien n’était prêt, aucun projet crédible n’était défini et les tergiversations avaient fait perdre 4 ans inutilement. Seulement cinq années plus tard – non sans quelques frayeurs – le site est aujourd’hui devenu un véritable lieu de développement économique accueillant des activités industrielles autour de l’aéronautique mais aussi des entreprises d’innovation avec la présence d’antennes de grandes entreprises. L’Institut des Techniques d’ingénieur de l’Industrie (ITII), école d’ingénieurs portée par la filière métallurgique, est venue transformer ce site industriel en véritable Campus d’étudiants. 400 salariés y travaillent et plus de 400 étudiants y apprennent un métier industriel ! Ce site s’affirme petit à petit au coeur de l’axe Seine entre Paris, Rouen et Le Havre comme un pôle de développement économique original et singulier. A une offre de bureaux, il fallait en parallèle ajouter une offre intégrée de services : salle de sports, service de transports et de restauration, offre de logement adapté à une vie étudiante, conciergerie, etc.

Plus qu’une reconversion de friche, le Campus de l’Espace est désormais un outil de développement unique pour tout le territoire de Vernon : créateur d’emplois et de fiscalité économique, la renaissance du Plateau a désormais des impacts directs positifs sur le quartier de Vernonnet et les villages ruraux aux alentours.

Le combat ne s’arrête pas pour autant ici car cette logique de développement reste fragile : tout est à confirmer et à sécuriser ! Il faudra non seulement perpétuellement veiller aux choix industriels qui seront faits à l’avenir pour le site ArianeGroup, mais également définir en 2020 une nouvelle étape pour le site : déterminer des services nouveaux, venir compléter l’offre étudiante et construire de nouveaux locaux pour commercialiser de nouvelles surfaces pour des entreprises venant de l’extérieur. Avec le Normandie Parc, à Douains, le campus est désormais la meilleure opportunité pour créer des emplois nouveaux sur Vernon. Nous nous laissons désormais cinq ans pour qu’en 2025 ce site double ses capacités d’accueil et devienne une véritable ruche pour toutes celles et ceux qui veulent venir apprendre un métier industriel ou tertiaire et bien entendu… y trouver un emploi !

  • Partager